Choisir son déménageur

Quels éléments prendre en compte dans le choix de son déménageur ?

– La forme juridique, l’ancienneté et la taille de l’entreprise
– Ses moyens en hommes (commerciaux, techniciens, contremaîtres, chefs d’équipes, déménageurs…)
– Ses moyens en matériels (véhicules, élévateurs, etc…)
– Son inscription régulière au registre du commerce et des sociétés (extrait Kbis – le code NAF pour le déménagement est le 602 N)
– Son inscription régulière au registre des transporteurs routiers et l’attestation de capacité à la profession délivrée par le Ministère des Transports
– Les services complémentaires que le prestataire peut proposer (bureau d’études, garde-meubles, archivage..)
– Ses références clients
– La justification du respect des obligations fiscales et sociales dans le cadre de la réglementation en vigueur
– La fourniture d’attestations d’assurances professionnelles qualifiant la nature et l’étendue des limites de garanties
– La fourniture éventuelle d’une garantie financière de l’entreprise.
Outre la capacité du prestataire à proposer une réponse adaptée aux exigences du cahier des charges, une récente enquête a permis de relever que les principaux critères retenus pour le choix des prestataires sont le sérieux, les références, la qualité, les délais et le prix.

choisir-demenageur

Points importants pour choisir son déménageur

Le déménageur doit vous communiquer une liste nominative complète du personnel engagé une semaine avant le début des opérations. Si une partie du personnel ne fait pas partie de sa société (sous-traitance), il doit l’indiquer.
Tout le personnel, y compris les chauffeurs de camion, doivent porter des tenues aux couleurs de la société de déménagement, afin qu’on puisse à tout moment les reconnaître parmi les autres intervenants.
– Assurances : le déménageur doit assurer le matériel transporté conformément aux normes interprofessionnelles en vigueur. Si la valeur des objets transportés le justifie, il faut envisager une extension de responsabilité.
– Pénalités de retard pour le déménageur : il est d’usage de prévoir des pénalités de retard dans l’hypothèse où le déménagement ne serait pas complètement terminé au jour et à l’heure définis dans le planning détaillé arrêté pour le transfert. Ces pénalités doivent être négociées au moment de la consultation des déménageurs.
– Autres pénalités : certains déménageurs appliquent des pénalités parfois très lourdes aux clients qui modifient le planning moins de 15 jours avant le début des opérations. Nous vous conseillons de clarifier ce point au moment de la consultation.

Les mentions à faire apparaître sur le devis

– Les références de l’entreprise de déménagement (adresse, téléphone, raison sociale et numéro du registre du commerce)
– Les dates prévues (ou périodes d’exécution) du déménagement
– Le volume du mobilier à déménager et sa valeur totale (établie en fonction de votre déclaration)
– La distance kilométrique entre le point de chargement et le point de livraison
– La prestation que vous avez choisie et le détail des opérations incluses
– La garantie qui s’applique et son taux
– Le prix et les modalités de paiement qui vous sont proposés
Veiller à préciser également la valeur du mobilier à déménager (selon votre estimation et déclaration). Les « conditions générales de vente » doivent également apparaître au dos du devis accompagnées d’éventuelles « conditions particulières » (durée de validité du prix figurant sur le devis, éventuel recours à un monte meuble, branchement électriques, etc). Indépendamment du tarif annoncé, c’est la rigueur avec laquelle un devis est rédigé qui vous permettra d’apprécier au mieux le professionnalisme de l’entreprise que vous choisirez.

À noter !

Si le devis mentionne un voyage « organisé » ou un « groupage », cela signifie que l’entreprise regroupe dans un même camion les biens de plusieurs clients. Le coût du déménagement étant alors partagé, le prix doit être inférieur à celui d’un voyage où seuls vos biens sont transportés.